Besoins, de la base au spirituel

chemin spirituel

La satisfaction de ses besoins paraît être un départ incontournable à toute démarche de développement personnel et spirituel. En effet, comment construire un immeuble solide si les fondations de l'édifice ne sont pas stables ?

L'identification de ses besoins sera ainsi un point d'appui important pour le début d’une reconquête de soi. Mais quel est le panel des besoins à remplir ? Le développement qui va suivre propose d’utiliser les apports de l’ennéagramme. Pour cela j’utiliserai une décomposition des besoins, déployée sur les composantes constitutives de l'individu. Cette approche pourra servir de point d'origine à un alignement personnel.

Je prolongerai ensuite cette réflexion vers l'accomplissement des besoins comme piste pour le développement personnel, dans un élan spirituel, afin de retrouver le contact avec son essence originelle.

Le spirituel dans les savoirs anciens

Pour débuter cette réflexion, il peut être amusant de citer les études du symbolisme d’Oswald Wirth sur la voie alchimique.Elles nous pressent à réfléchir à la nature ternaire de l'être ?

ternaire alchimique

More...

L'incarnation, un acte spirituel

Selon les enseignements de l’ennéagramme, l'âme ou le MOI-spirituel sont à l'origine. À la naissance, peu importe d’où elle vienne, voire qu’elle vienne de quelque part, l'âme va se dissocier en trois parties ayant chacune son identité propre : le physique, le mental et l'émotionnel. Chacune de ces entités deviendra une partie constituante du MOI total. Avant son interaction avec le monde « réel », l'âme est unifiée avec le MOI-spirituel. Le contact avec la « réalité » et la nécessaire prise en compte des interactions extérieures, l'oblige à cette nouvelle construction.

séparation du moi

Séparation en trois parties du MOI

Dans l’étude de l’ennéagramme il est d’usage d’associer chaque partie du moi à un centre, comme un organe à usage du Moi-spirituel pour faire fonctionner la machine humaine incarnée.
Chacun de ces Moi va amener l’individu à développer des capacités spécifiques dans chacun des domaines correspondants. Des capacités mentales, physiques et émotionnelles.

Construction de l'EGO par le spirituel

Le MOI-spirituel, notre âme de naissance, va se trouver confronté au monde extérieur dans son développement progressif. Les écarts entre ce qu'il sait et ce qu'il ressent de l'extérieur, et qu'il croit être la réalité, vont lui apporter d'inévitables blessures. Cet enfant qui n'aime pas être maltraité, va alors se construire une défense pour éviter de revivre la souffrance perçue. Il va se parer d'une d'armure psychique pour se protéger. Il va construire un EGO qu'il mettra en première ligne face à l’extérieur pour se réfugier derrière.

ego vs spirituel

Construction de l'EGO protecteur

L'âme sera désormais dissociée en trois parties dont chacune développera ses propres perceptions et modes de réaction.

Perte de contrôle du MOI spirituel

Mais au fur et à mesure de son développement, en se cachant derrière ce masque, l'âme va perdre le contact avec son essence originelle. Elle va peu à peu s'identifier à son EGO. C'est un processus incontournable du développement de chaque individu. Le MOI spirituel originel ne sera plus, ou peu, entendu et ses fonctions limitées à la portion congrue

mise sous tutel du spiritual

Mise en sommeil du spirituel

Ce n’est qu’en nourrissant les besoins générés par les différents EGOs que l’âme pourra reconstruire l’unicité de son essence, comme je le décris en conclusion de cet article.

Les trois instincts de base

Dès le début de cette construction, trois besoins fondamentaux prendront forme. Ils se déclineront sur trois différents plans, en fonction du type de contact avec l’extérieur.

  • SURVIE Interaction avec l'intérieur : l'âme est en contact avec le MOI-Spirituel
  • SOCIAL Interaction avec les autres : l'âme est en contact avec les autres
  • INTIMITE Interaction avec l'autre : L'âme est en contact avec un seul autre

Ineraction des centres aves les besoins

Ainsi, chaque partie de l'âme, chaque EGO va générer des besoins différents répartis sur les trois catégories d'interaction avec son extérieur  :

Sur la partie interne ou survie

  • Physique aura besoin de remplir les fonctions végétatives nécessaires à la survie du corps (manger, respirer, dormir, …) et donc d’AGIR
  • Mental aura besoin de COMPRENDRE
  • Émotionnel aura besoin de RESSENTIR

Sur la partie externe sociale

  • Physique aura besoin de PARTICIPER pour s’intégrer
  • Mental aura besoin d'EXPLIQUER pour partager
  • Émotionnel aura besoin de SE RELIER pour exprimer

Sur la partie externe sociale

  • Physique aura besoin de JOUIR pour confirmer de l'existence de soi
  • Mental aura besoin de COMMUNIQUER pour confirmer de l'existence de l’autre
  • Émotionnel aura besoin de VIBRER pour confirmer l'existence de soi avec l'autre

Ces besoins sont les neuf besoins primaires que l'on peut synthétiser dans le tableau suivant :

besoins de base

Les trois parties de L’EGO vont ensuite interagir entre elles et faire naître des intelligences qui vont générer des besoins induits, issus des besoins primaires. A l'intersection de chacune des parties du MOI total, va naître une intelligence hybride conçue de la rencontre deux à deux de chacune des capacités de base.

Les trois intelligences

Ainsi la collaboration du MOI-physique et du MOI-émotionnel, nous trouverons « l’INTELLIGENCE SENSORIELLE ». Elle fera émerger des besoins qui s'exprimeront, par exemple sur le plan externe, dans les activités sociales de l'individu dans lesquelles le physique et l'émotionnel auront une part prépondérante. En externe, ce sera le lieu de la communication non verbale.

La superposition du MOI-émotionnel et du MOI-mental, nous trouverons « l’INTELLIGENCE EMOTIONNELLE ». Elle fera émerger des besoins qui s'exprimeront, par exemple sur le plan externe, dans le rapprochement avec les autres pour débattre, parler, communiquer verbalement.

Enfin, la superposition du MOI-mental et du MOI-physique, nous aurons « l’INTELLIGENCE PHYSIQUE », celle qui fera apparaître des besoins, qui sur le plan interne par exemple, s’exprimeront dans l'amélioration la condition physique par la maîtrise de son corps.

les trois intelligences

Les besoins induit par les trois intelligences

Ainsi de la même manière que les trois MOI créent des besoins primaires sur les trois plans interne, externe social et externe couple, les trois intersections créent de nouveaux besoins sur ces trois plans que nous pouvons résumer dans le tableau suivant, des neuf besoins induits.

besoins induits

Le niveau externe correspond à la rencontre du MOI avec tous les autres, le niveau interne est lui le recentrage du MOI sur son essence originelle.

À mi-chemin entre ces deux niveaux, le niveau intermédiaire, est la rencontre du MOI avec un autre MOI. C'est, bien sur, le lieu de l'amour de couple et par conséquent aussi celui de la sexualité qui en découle.

On peut d'ailleurs reprendre chacun des six besoins, au niveau couple, juste dans le cas sexuel lorsqu'ils se manifestent uniquement sur une seul axe, sans expression simultanée sur un autre :

Capacités

  • Physique : Recherche du PLAISIR SEUL (Onanisme)
  • Émotionnel : recherche de son ORGASME à deux (Acte sexuel sans véritable connexion)
  • Mental : Assouvissement de ses DESIRS SANS ACTE (Voyeurisme, …)

Intelligences

  • Sensorielle : Partage des vibrations, RESONNANCE (Connexion au partenaire)
  • Émotionnelle : PARTAGE CONSCIENT des vibrations (Amour platonique, Amitié, …)
  • Physique : Recherche du PLAISIR DE L’AUTRE (simulation, oubli de soi, ...)

Ces six voies de recherche de satisfaction des besoins de l'individu au niveau intermédiaire ne sont pas à comparer, ni à classifier. Pour chacun, à des degrés différents, chaque voie existe et apporte avec elle une demande de besoin à remplir.

Ces six approches se combinent et se cumulent, pour que finalement si les six sont vécues pour les deux partenaires, l’extase soit atteinte.

La manifestation sexuelle n'est qu'un exemple. L'analyse aurait pu être faite sur le plan de la nourriture : Boulimie en secret ; repas à deux ; préparation culinaire ; dégustation ; partage de recette ; nouvelle cuisine ; s'appliquent aux mêmes six axes sur le plan couple.

Les dix-huit besoins

Le développement des trois intelligences

Reprenons l'émergence des trois intelligences et développons le propos.

Gurdjef dans sa quête de la vérité sur les savoirs anciens nous indique qu'il y a trois voies pour atteindre le divin. Celle du moine, celle du fakir et celle du yogi. Chacune emprunte un axe spécifique qui le conduit vers le divin, mais aucune ne lui permet de vraiment s'y connecter. Nous pouvons aisément relier chacune de ces voies à une intelligence spécifique.

Les trois voies

Ainsi, le moine, par l'étude des textes sacrés et la pratique assidue de la prière alliera le mental et l'émotionnel dans une intelligence émotionnelle.
Le yogi utilisera sa sensibilité émotionnelle et sa pratique physique dans une intelligence sensorielle.
Enfin le fakir qui sera centré sur le développement de son physique en s'appuyant sur sa force mentale, mobilisera son intelligence physique.


Il apparaît que chacune des voies n'utilise que deux des trois centres énergétiques à sa disposition et que pour cette raison il ne peut obtenir la complétude qu'il recherche. Gurdjef évoque alors la quatrième voie pour laquelle il ne donne que peu de détails, mais si on examine les six axes de l'ego, on s’aperçoit que l'intelligence spirituelle naît de la conjonction des intelligences émotionnelle, sensorielle et physique qu'il devient nécessaire d'équilibrer pour retrouver l'harmonie originelle.
Ainsi la complétude sera issue de l’utilisation des trois intelligences qui produiront l’équilibre des trois centres.

de l'EGO au spirituel

Revenons au MOI qui, blessé, se protège en construisant un EGO analgésique. À la fin de son développement préliminaire, l'enfant lorsqu'il passe au stade adulte, va avoir trois possibilités concernant les besoins qu’il ressent :

  1. Identifier ses besoins et les satisfaire
  2. Nier ses besoins et les oublier
  3. Identifier ses besoins pour chercher à développer ses capacités physiques, mentales et émotionnelles.

1. Indentifer ses besoins et les satisfaires

Dans le premier cas, pour maintenir son équilibre, l'individu doit identifier ses besoins et les remplir sur chacun des 3 axes primaires et cela au moins sur un niveau dans chacun d'eux. Ce n'est probablement qu'une fois en équilibre sur les 3 axes primaires que l'individu pourra s'aventurer sur les 3 axes induits liés aux différentes intelligences.

En ce qui concerne les niveaux, l'école des sous-types de l'ennéagramme indique que chaque individu est cristallisé sur un ou plusieurs des 3 plans. Dans cet enseignement, ils sont nommés : Survie, Social ou Intimité (parfois tête à tête ou Sexuel).

2. Nier ses besoins et les oublier

Dans le deuxième cas, l'individu s'oublie et choisit de répondre aux sollicitations extérieures, notamment aux diktats de la culture du moment. L'individu se dirige alors immanquablement vers le stress, l'échec, voire la dépression ou au burn-out, s'il persiste.

3. Identifier ses besoins pour développer ses capacités

Enfin dans un troisième cas, il peut choisir, dans une démarche consciente, de développer ses capacités sur les axes des besoins. Sa première étape sera naturellement de se mettre en équilibre sur les 3 axes primaires : mental, physique et émotionnel. Il pourra ensuite chercher à développer une des trois intelligences liées aux besoins induits : intelligence émotionnelle, sensorielle ou physique.

Les niveaux d'intégration  - désintégration

Enfin dans un troisième cas, il peut choisir, dans une démarche consciente, de développer ses capacités sur les axes des besoins. Sa première étape sera naturellement de se mettre en équilibre sur les 3 axes primaires : mental, physique et émotionnel. Il pourra ensuite chercher à développer une des trois intelligences liées aux besoins induits : intelligence émotionnelle, sensorielle ou physique. Ce sera l'ouverture de la voie vers le spirituel.

niveaux d'intégration

Bien sûr, le nombre de besoins satisfaits augmente avec le niveau de développement de la personne pour atteindre 18 au niveau épanoui complet (niveau 1) avec 3 axes primaires plus 3 axes supérieurs, le tout multiplié par 3 plans. Il est intéressant de noter sur le graphique les trois zones du développement qui témoignent à chaque changement de zone d'une accélération de la demande en satisfaction des besoins. Cela montre que plus on progresse vers l'épanouissement, plus le travail personnel est exigeant.

Comment l’identification et la satisfaction amène l’accomplissent

La question est désormais de savoir s'orienter vers le niveau 1 épanoui que l’on comprend être le niveau accompli pour l’âme. Celui donne un accès spirituel.

Lorsque l'individu s'engage dans une voie de développement personnel, il se place alors volontairement dans une zone d'inconfort qui va le faire progresser vers la paix intérieure, la réussite et l'accomplissement de soi. Dans ce cas, son âme reprendra le pas sur son EGO pour le conduire vers une spiritualité choisie. Sur ce chemin, l'individu progressera sur les 6 axes par des actes volontaires, au-delà de ses capacités évidentes.

 De petites actions seront chaque jour répétées jusqu'à devenir naturelles et faciles. Une fois ces nouvelles compétences acquises, il faudra recommencer le travail en élevant le niveau d’exigence. La progression se fera sur les 3 plans vers l'unité. Au plan externe, l'individu comprendra que tous sont reliés et connectés et que lui, unique, fait aussi partie de cet ensemble.


Au plan intermédiaire, il découvrira de la même façon que « moi et l'autre » peuvent ne faire qu'un.
Enfin au niveau interne, il comprendra qu’en s’approchant de son essence il se relie au tout.

Le schéma

De ces trois possibilités offertes à l'individu, remplir ses besoins de base, nié ses besoins ou développer ses capacités en comblant ses besoins, la deuxième est la plus courante. La grande majorité des gens vivent dans une ignorance d'eux-même qui les conduit vers l'échec et la mélancolie. Ils ont perdu la conscience de l'existence de leur MOI spirituel.

La possibilité d'écouter ses besoins et d'y souscrire témoigne déjà d'une prise de conscience de l'individu qui, bien que rare, reste répandue, souvent par l'exemple d'un proche qui a suivi cette voie. Une conscience intuitive de l'existence du MOI spirituel peut alors refaire surface.

Enfin le développement personnel reste marginal, car il nécessite une condition importante. Il est nécessaire qu'il existe une volonté de changement. Alors, soit l'état actuel est absolument insupportable et produit un choc salutaire, soit il émerge une vision intuitive d'un comportement différent et plus approprié grâce à une première démarche plus intuitive. Dans les deux cas, l’impulsion de départ est souvent donnée par une rencontre avec une personne sur le chemin, un guide ou un mentor.

zone d'inconfort
Identifier ses besoins et sortir de sa zone de confort

Tout d'abord il y a lieu de mettre en œuvre l'environnement propice pour prendre conscience de ses véritables besoins pour y porter attention. Cette première phase permettra de consolider une zone de confort qui permet de se trouver en énergie.
Ainsi, il faudra mettre en place les actions pour remplir les besoins de base. Cela ne demandera que peu d’efforts car les besoins à combler correspondent à des actions qui font plaisir et ne déstabilise pas l’ego. Ce sera juste une décision à prendre sur les priorités de sa vie, entre ce qu’impose l’extérieur, par convention, et ce que je choisis de faire.

Ensuite, dans un deuxième temps, une fois les premiers besoins remplis ou en phase de l'être, il faudra alors travailler sur des actions inhabituelles pour accomplir des choses qui jusqu'à présent paraissaient inaccessibles.

Et cela sur chacun des six axes. Ainsi en sortant de sa zone de confort et en progressant vers de nouveaux standards de confort, on pourra s’approcher de l’accomplissement.

Le besoin de spirituel

Ce qui motive la naissance de cette démarche est un besoin qui ne se trouve pas dans la précédente liste des besoins : celui de spiritualité.  Il semble en effet être présent en chacun de nous, sans pourtant apparaître sur aucun des six axes de la personnalité. En réalité il est bien présent, mais ne se manifeste qu'à l'intersection des six axes. En effet, comment remplir un besoin de connexion à l'essence originelle, sans être présent sur tous les axes simultanément ?

Ainsi, pour faire émerger notre besoin de spiritualité, nous devrons avoir au moins une activité consciente sur chacun des six axes ? C'est ce que nous avons évoqué plus avant en indiquant la nécessité pour l'individu d'être « en équilibre », c'est-à-dire aligné avec lui et l'univers.

Nous avons abordé successivement la nécessaire prise en compte de ses besoins puis la possibilité d'en générer de plus élevés à remplir. Il apparaît ainsi qu'en terme de développement personnel, aller chercher de nouvelles aptitudes soit le prolongement naturel de la satisfaction initiale de ses besoins fondamentaux. C'est de cette façon que l'on peut penser que sortir de sa zone de confort soit l'étape suivante d'un même pèlerinage vers la recherche de soi-même dont la satisfaction de ses besoins ne soit que la première étape.

Les pratiques spirtuelles

Nous en arrivons à la conclusion que pour progresser dans un voie spirituelle, sortir de sa zone de confort pour dépasser ses peurs soit indispensable. Cependant la notion d'équilibre entre les centres et les intelligences doit rester de mise. Il s'agira donc de veiller à progresser de manière homogène sur les six axes des besoins.

Nous en arrivons à la conclusion que pour progresser dans un voie spirituelle, sortir de sa zone de confort pour dépasser ses peurs soit indispensable. Cependant la notion d'équilibre entre les centres et les intelligences doit rester de mise. Il s'agira donc de veiller à progresser de manière homogène sur les six axes des besoins.

Il existe bien des façons d’agir sur les six axes des besoins et ce sera à chacun de trouver la manière qui lui convient. À titre d’exemple, la pratique des arts martiaux dits internes se placent fort bien en accord avec ce principe. En effet, les trois - centres mental, physique et émotionnel - étant sollicités, les trois intelligences se manifestent.

Le Systema Life Style, art martial spirituel

Pour ma part, je pratique le Systema (Martial Art) de nom originel Poznei Sebia qui signifie en russe « connais-toi toi-même ». Cet entraînement répond parfaitement à l’impératif d’un travail sur les six axes du simple fait de son essence holistique. Reprenons chacun des six axes et des trois plans et examinons comment le Systema y répond.

  • Capacités Mentales : Comprendre une approche différente, Transmettre un savoir, Expliquer des principes...
  • Intelligence Émotionnelle : Introspection sur ses tensions physiques et psychiques, connexion avec l’autre, communication de ses ressentis au groupe lors des cercles de parole
  • Capacités Émotionnelles : Ecoute des sensations son corps, Maîtrise de ses émotions, Partager ses émotions, ...
  • Intelligence Sensorielle : Travail sur la connexion, Massages, Travaux sur la posture
  • Capacités Physiques : Marche respiratoire, Prendre plaisir à la pratique, Pratique en groupe
  • Intelligence Physique : Techniques respiratoires, Technique de soin, Apprendre des autres

Certaines activités du Systema ont été placées en correspondance avec un axe particulier pour illustrer le propos, mais il est certain que dans cette pratique chaque activité, de par sa nature systémique, peut être reliée à n'importe lequel des axes. Par exemple la connexion, lorsqu'elle est complète, s’accomplit en faisant appel à l'ensemble des caractéristiques d'un individu.

Retrouver le contact avec son origine spirituelle

Dans cette démarche de développement personnel, au fur et à mesure que l'individu avancera, il se rapprochera de son âme-d'enfant et ainsi de la complétude de son être. Il reprendra alors la pleine conscience de son MOI spirituel qu'il comprendra être son MOI véritable.

Pour conclure, on peut se demander pourquoi il nous paraît utile, voire nécessaire, d'entamer une démarche de reconquête de soi-même. Aussi demandons-nous si c'est le bonheur qui est au bout du chemin ou si ce ne serait pas plutôt le chemin qui serait un bout du bonheur de trouver un sens à vie ?

Comment trouver ce pour quoi on est fait dans la vie

Téléchargez votre guide gratuit, 45 pages qui détaillent les 9 méthodes des plus grands coachs

Mettez votre prénom, votre email et recevez-le dans quelques minutes.

Vous vous désinscrivez quand vous le souhaitez.

Eric BRISON
 

Coach et préparateur mental, Eric Brison accompagne ses clients avec cette conviction que l'équilibre entre le corps, le mental et l'émotionnel est primordial pour développer simultanément performance et bien-être. Il s'est fait une spécialité de la connaissance de soi grâce à l'ennéagramme, au poznai sebia (le systema) et aux massages.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments